Du bon usage du Pôle emploi et du 3949

Avec près de 900 lieux ouverts au public, Pôle emploi, acteur majoritaire de placement, est l’interlocuteur incontournable des publics à la recherche d’un emploi , voire du premier emploi pour les jeunes. Malgré les critiques -absence d’espaces jeunes physiquement dédiés, superposition des rôles avec les Missions locales et Maisons de l’Emploi- cette institution nationale publique mène beaucoup d’initiatives intéressantes, à destination des jeunes comme des entreprises. Encore faut-il accéder à l’information et savoir les utiliser. Issue de la fusion de l’Anpe et du réseau des Assedic en 2008, Pôle emploi fait office de guichet unique pour les demandeurs d’emploi. Pôle emploi a mis au point ses méthodes de recrutement, principalement les plateformes de vocation, qui amènent les entreprises à recruter sur des compétences et non pas sur des qualifi cations ou de l’expérience : c’est la Méthode de Recrutement par Simulation. Doté d’un numéro de téléphone spécial pour les entreprises (39 95), Pôle emploi et ses 45 000 conseillers développent des services pour assister les TPE, PME-PMI, les plus créatrices d’emploi et les moins structurées pour recruter. Les enquêtes annuelles sur les Besoins en Main d’oeuvre sont le fruit d’une initiative de Pôle emploi. Ces BMO (consultables sur www.bmo.pole-emploi.org) renseignent finement sur les besoins en recrutement, par secteur d’activité mais aussi par bassin d’emploi, et listent les 15 métiers rassemblant le plus grand nombre de projets de recrutement. Pôle emploi agit en collaboration avec les Maisons de l’emploi, créées par la loi du 18 janvier 2005 de programmation pour la cohésion sociale et mises en oeuvre par les collectivités locales. Elles aussi sont chargées d’accueillir et d’orienter les demandeurs d’emploi, que ce soit en vue de la création et de la reprise d’entreprise ou dans l’objectif d’une formation. 60 % d’entre elles axent ses actions vers les jeunes (action cadres, jeunes diplômés, VAE,...). Pôle emploi (opéré principalement par l’Etat) et les Maisons de l’Emploi (opérées principalement par les collectivités locales, communautés de communes, villes, etc) travaillent ensemble mais dans l’opinion générale le risque de confusion entre les deux structures est réel. Le recours de plus en plus fréquent des entreprises ou des services publics à des organismes privés pour la formation et l’accompagnement des demandeurs d’emplois conduit à se demander quel sera le rôle dévolu au service public de l’emploi à moyen terme. www.pole-emploi.fr


haut de page